Je l'ai réalisé dans un train qui ne m'emmenait pas en Norvège mais en pensant à notre mervilleuse Ninne qui nous fait connaître et apprécier la Norvège.
Avec des restes de laine à chaussette, tricotée en double, je ne m'en suis pas trop mal sortie avec la traduction de Ninne qui maitrise parfaitement le français.
Reste à mettre un peu de gomme antidérapante sur la semelle pour ne pas glisser sur la parquet du chalet...et à faire le second!
Retour à l'accueil