Non loin de la maison, il est un petit chemin bordé de chênes et de châtaigners, je l'avais repéré l'automne dernier et me réjouissais, cette année, d'y faire ma récolte de châtaignes.
Celle-ci sera au delà de mes espèrances puisque j'ai pu remplir mon panier très rapidement et du laisser sur place des quantités de belles châtaignes dodues et brillantes  que les sangliers et autres amateurs de la forêt s'empresseront de déguster.
Après la récolte, non pas le plus difficile mais le plus long, faire cuire, éplucher, passer à la moulinette et encore faire cuire la confiture (dite crème de marron?) parfumée à la vanille bourbon.
Le résultat, le voilà!
Retour à l'accueil